Moules

Avant de pouvoir servir les moules à table, il faut abattre un sérieux travail. La matière première naturelle est la semence de moule.

La période de reproduction massive annuelle s’étend d’avril à mai. Les petites larves de moules nagent d’abord librement. Ensuite, lorsqu’elles sont devenues des bébés moules (naissains), elles s’agglutinent à tout ce qui s’y prête. C’est le courant qui fait se rencontrer les moules. Elles se rassemblent et forment de véritables tapis recouvrant le sol. La reproduction a lieu dans la Mer des Wadden et les eaux zélandaises. Les naissains sont ramassés par dragage avant d’être ‘semés’ en fines couches aux endroits prévus à cet effet. Ici, les naissains peuvent grandir jusqu’à devenir des petites moules de 4 à 5 cm environ.

Au bout d’un certain temps, les petites moules sont à nouveau ramassées et déposées dans des parcelles riches en plancton. Après 2 ans environ, les moules ont atteint une taille de 6 à 7 cm et sont aptes à la consommation. Elles sont alors à nouveau pêchées. Lors de cette procédure, il arrive bien souvent que du sable et de la vase pénètrent dans la coquille. Pour les éliminer, les moules sont amenées dans des parcs protégés dans l’Escaut Oriental (appelés ‘parcs dégorgeoirs’) où elles peuvent se reposer et se débarrasser du sable. Les moules y sont apportées à marée haute et soigneusement étalées à la main à marée basse.

Etant donné que lors de la dernière pêche, un peu de sable pénètre à nouveau dans les moules, elles sont passées au jet d’eau et conditionnées dans des sacs de jute. Le transport s’effectue en camion frigorifique.